Chronique Musique

The Blaze incendient le territoire

Ecrit par Edouard Edb

DThe Blaze nous ne connaissons que peu de choses et c’est très bien ainsi. Au lieu d’errer de supputations en divagations inutiles sur le parcours de ses membres, seules leur musique et leurs images importent.

La vidéo de Virile diffusée il y a déjà un an avait mis le petit monde de la toile en émoi. Une vidéo qui venait soutenir une solide composition musicale. Une électro sombre entre soul et house, une voix transformée obligeant à forcer l’écoute pour comprendre les paroles, et déjà les ressentis et l’ambiance générale du titre, même sans les images, étaient d’une force narrative étonnante.

Cette vidéo est un regard volé sur une bromance, une amitié forte entre deux hommes mais sans composante sexuelle. Volé parce que la caméra en vue subjective nous plonge dans l’intimité de deux amis dans un appartement d’une cité urbaine. C’est le soir, l’un d’entre eux danse sur la musique que l’autre joue en DJ de salon, pour un.
Le DJ prend le micro et chante des paroles simples et directes adressées, je l’imagine, à cet ami unique qui danse au son de sa voix. Cette voix transformée à l’instar d’une PlanningToRock (Jam ‘Janine’ Rostron) prend des contours inquiétants et envoûtants, elle force l’attention, chaque mot résonne dans un écho puissant et prend les sens que chacun y projette.

Sometimes there’s no words, but silence is still talking
We look so stupid first, then we start to believe in something

Lorsque les deux hommes se rapprochent à la faveur d’une soufflette, la caméra se fait plus proche, plus indécente, ou bien est-ce mon regard qui le serait, aimerais-je y voir plus qu’il n’y est véritablement montré. Sans doute. Chacun se fera son avis.

So let’s quit fooling around, I’m into you
Taken by the sound cause you’re the love I found

C’est alors le temps des corps, des corps qui s’éprouvent, des corps qui se jaugent, des corps comme limite dont on ne s’affranchit pas, pas plus qu’on ne s’échappe de ces îlots de vie au sein des grands espaces urbains comme le montrent les dernières images.
Ce territoire imposé et subi peut néanmoins être un espace de liberté. Le cadre d’une amitié indestructible et vraie.
De ces images et de cette musique se dégagent toute la vitalité, la force et l’énergie de cette jeunesse actuelle que certains s’attachent encore à nier.

When you hold me I’m alive
And I’m sure when I say you’re the best friend of my life

Une seconde vidéo Territory tout aussi réussie  a été diffusée par le groupe au début de cette année et l’impression générale sur la qualité de ce groupe s’est largement confirmée.

Nous vivons ici le retour à Alger du fils prodigue. Il est accueilli en roi par sa famille dans un logement où la vie communautaire contraste avec l’isolement ressenti dans le logement HLM de Virile.
Un autre contraste apparaît autour d’un thème commun au premier clip, l’amitié, mais cette fois elle est collective, nécessairement partagée mais toujours aussi unisexe.
Seule figure féminine apparaissant nettement dans le film, la mère, figure centrale et chérie, que le fils étreint avec dans le regard l’amour et la peur.

There’s nobody like my mom, there’s no place like my home since I was born 
When I was young, the flavour is so strong, I’ve missed it so long 

Ici encore la seule échappatoire est dans la musique, la danse, les amis et la fumée.
Ici, sur le territoire des origines, peut être ressenti l’épanouissement.

These people are my heroes from death to the sky,
They light me up your flying clouds
They ever get me high like good blunt smoke,
I’m shining like the moon, I’m feeling like a bloom under bright sun

 

Le EP TERRITORY sorti le 7 Avril chez Animal 6:. dévoile un peu plus l’univers de The Blaze. Juste un peu …

Suffisamment pour être rassasiés de ces premières goulées de ce que je ressens comme une véritable eau de jouvence dans la sphère musicale française.
Mais nécessairement trop peu pour les assoiffés que vous deviendrez sans délai, je le parie, à l’écoute de cet EP.
Si les titres Virile et Territory vous ont charmés, laissez vous simplement porter et après un Interlude très mélancolique, Juvenile avec ses 2 phrases en boucle et son rythme entêtant finira de vous convaincre. Addictif.

Let me show you something. You are in my all hand wounds

Territory est disponible depuis le 7 Avril 2017 sur toutes vos plateformes

FacebookTwitterAnimal6:.

 

  •  
    20
    Partages
  • 20
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire