Chronique Musique

Spiritualized, un dernier pour la route

Spiritualized
Photo : Juliette Larthe
Ecrit par Beachboy

Aux dires de Jason « J. Spaceman » Pierce, And Nothing Hurt sera la dernière salve de son Spiritualized. La pochette nous le présente en effet en tenue d’astronaute, semblant errer seul sur quelque planète éloignée qu’on trouverait au coin de la rue, après de multiples péripéties psychédéliques.

À force de tutoyer les étoiles, il a donc fini par atterrir, à l’issue d’un splendide dernier voyage d’un des meilleurs musiciens anglais de ces 30 dernières années.

spiritualized

Si J.Spaceman est Spiritualized et inversement, il sait toujours s’entourer de fidèles collaborateurs comme Tony Foster ou John Coxon entre autres pour aboutir à un disque d’une splendide ampleur.

The Prize ou Sail On Through en toute fin de ce chant du cygne, donnent ainsi une incroyable impression spirituelle, comme si notre vieux diablotin se retrouvait entouré d’un orchestre d’anges méchamment doués et soutenus par une production impeccable.

Apaisé, harmonieux, And Nothing Hurt prend son temps et monte crescendo, traçant sa splendeur dans les sillons lumineux des disques précédents de Spiritualized, de Lazer Guided Melodies à Sweet Heart Sweet Light, 6 ans déjà, qu’on imaginait d’ailleurs sans suite.

L‘album s’ouvre tout en douceur sur A Perfect Miracle, le bien nommé, le murmure de la voix, la montée tout en douceur, c’est du Spiritualized pur jus, jolie ballade synthétisant tout aussi bien la discographie du groupe que la vie tumultueuse de Jason Pierce.

I’m Your Man et Let’s Dance pourraient nous faire croire à un album de reprises des plus luxueuses, que nenni, J. Spaceman s’amuse juste à viser très haut, tout en douceur et harmonie pour des magnifiques ballades envoutantes.

Take The Road Right Out Of Town Check Your Gas And Oil Is Sound chante-t-il sur l’épatant Here It Comes (The Road) Let’s Go et nous invite à le suivre bien calé dans une belle Cadillac, le pied juste comme il faut sur l’accélérateur. Certes, la route cache quelque nids de poule nommés On The Sunshine ou The Morning et nous rappelle que Spiritualized sait également sévèrement envoyer du bois, les guitares dans l’espace, la rythmique infernale.

Damaged résume à elle seule la qualité de And Nothing Hurt, magnifique ballade portée par la voix émouvante de J. Spaceman, avant qu’une pluie de cordes ne nous embarque dans une autre dimension. Le morceau finit tel qu’il a commencé, émouvant et puissant, I Wanna Just Take My Time, Feel Like I’m Broken, une des plus belles pièces de toute la carrière de Spiritualized.

And Nothing Hurt est tout simplement un beau disque, un très beau disque.

And Nothing Hurt de Spiritualized
disponible depuis le 07 Septembre chez Bella Union/PIAS France

Site OfficielFacebook

1 commentaire

Ajouter un commentaire