Chronique Musique

Midget! se brûle les ailes

Midget ! / Thomas Jean Henri / Objet Disque / SP
Midget ! / Thomas Jean Henri / Objet Disque / SP
Ecrit par Beachboy

Le disque est à peine posé sur la platine, les premières notes s’égrainent que nous savons déjà que nous tenons entre nos mains un nouveau petit bijou de la part de Midget!.

Les Cendres à peine dispersées, la confirmation est flagrante et absolue, Midget! nous offre, avec Ferme Tes Jolis Cieux,  un superbe disque, déjà lauréat du plus beau titre de disque de l’année.

midget! ferme des jolis cieux

Pour les plus étourdis de nos fidèles lecteurs, nous rappellerons rapidement que derrière Midget! se cachent Mocke Depret et Claire Vailler qui depuis 2009 élaborent une œuvre aussi singulière que passionnante.

Ferme Tes Jolis Cieux est leur troisième album, faisant suite Lumière D’En Bas en 2012 puis Bois Et Charbon paru en 2014 chez We Are Unique Records et chroniqué avec son brio habituel par Jism en ces lieux.

Les 2 compères ne sont pas restés sans rien faire pendant les 3 ans qui séparent leur deux derniers albums puisque Mocke nous a offert deux superbes disques L’Anguille et St-Homard alors que Claire nous avait éblouis avec le splendide Transbluency, dont je vous avais dit tout le plus grand bien ici.

Voici donc Ferme Tes Jolis Cieux, quel titre, mes amis, plongée hors du temps et de l’espace, dans un drôle de voyage qui en l’espace de 30 minutes et 7 chansons étranges et fascinantes vous embarque très haut vers le soleil, quitte à nous brûler les ailes et ne jamais redescendre.

Entre chaos et plénitude, le disque s’ouvre sur l’immense Premier Soleil, splendide morceau de 10 minutes, sur lequel la voix magnifique de Claire se voit à la fois magnifiée et maltraitée par les arrangements hypnotiques, beaux et terrifiants de Mocke, longue plongée entre lumières et ombres, équilibre parfait entre expérimentation et classicisme.

Après cette magistrale entrée en matière, Midget! décline avec bonheur ce sentiment de s’enfoncer dans une sombre forêt aussi magnifique qu’effrayante, comme des gamins perdus et insouciants, le chemin folk bordé de sombres dangers aux frontières du drone.

Ainsi l’angélique Sur Le Premier Matin et le charmant et enfantin Les Cérémonies nous laissent le cœur léger avant qu’une étrange atmosphère ne nous saisisse sur les splendeurs retorses que sont Eve ou Lâcher La Main.

La fascination et le rêve se poursuivent sur Fragments D’Une Ombre Sans Vie, douce et torturée ballade où guitares et voix se croisent et s’entrecroisent puis le final Les Cendres, émouvant conte de fées, qui boucle ainsi notre périple, retour au Premier Soleil.

Midget! fascine et enchante tout au long d’un disque passionnant et envoutant.

Ferme Tes Jolis Cieux est disponible depuis le 03 novembre chez Objet Disque.

Bandcamp – Facebook

  •  
    15
    Partages
  • 14
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   

1 commentaire

Ajouter un commentaire