Conseils de lecture de l'été Littérature Etrangère

« Chaleur » de Joseph Incardona

Ecrit par Marianne S.

Chaleur, publié chez Finitude, est l’histoire d’une compétition absurde qui se déroulait une fois par an en Finlande. Il s’agissait de récompenser la personne qui resterait le plus longtemps dans un sauna chauffé au maximum !

Tout allait bien jusqu’à ce qu’un fait divers mette fin à cette compétition hors du commun.

Incardona s’en est inspiré pour écrire Chaleur. Chaque année, Niko et Igor s’affrontent et serrent tous les pores de leur peau pour rester le plus longtemps avant de s’extirper de la cabine surchauffée. On commence par une session dédiée aux femmes, qui avoisinent les 3’50 et une session hommes, où les deux finalistes se connaissent bien.

Niko est acteur dans la vraie vie, acteur de film pornographiques. Il est très reconnu dans le métier, et met un point d’honneur à respecter la charte qu’il a mis en place. Il se respecte et respecte ses partenaires, il ne tourne pas avec n’importe quel réalisateur : la qualité avant tout. Pour cette compétition, Niko ne s’est pas vraiment préparé…. Abonné aux fêtes sans fin, aux longues rasades d’alcool annonçant la prochaine, toujours une clope au bec. On ne peut pas dire que Niko ait une hygiène de sportif de haut niveau. Mais à quoi bon ? Puisqu’il gagne tous les ans et qu’il est champion du monde de la discipline.

Igor, lui, est une bête de compétition. Il a été vice-champion du monde trois fois de suite, et ne compte pas réitérer. Cette fois-ci, la victoire est pour lui. Il le sait, il la veut. Préparé comme un athlète, avec coach et restrictions les plus drastiques, Igor sait qu’il mise tout sur cette compétition. A vrai dire, c’est sa dernière chance de se sentir exister et vibrer, lui qui sombre dans un abîme de désespoir et solitude.

C’est absurde, tout le monde le sait, à part nos deux compétiteurs. Cette séance rien qu’à eux, ce court moment de retrouvailles, cette parenthèse délectable juste avant la suffocation : c’est ce qui les anime. Ce qui leur prouve qu’ils sont toujours vivants et que tout cela a un sens.

Au-delà du loufoque, du typiquement nordique tellement c’est fou, Chaleur est une illustration maligne de nos vies d’humains dans les années 2010 : courir après le sens et la confiance, quitte à ne plus savoir exactement à quoi cela peut bien servir.

Chaleur de Joseph Incardona paru chez Finitude, janvier 2017.

 

  •  
    15
    Partages
  • 15
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire