Chronique Musique

Bandcamp Discoveries #05

Ecrit par Team Musique

Caroline RoseLONER

LONER by Caroline Rose

Ne vous fiez pas à l’innocence de son patronyme. Caroline Rose vient de sortir un album explosif et acide, en mode rouge sang. L’obsession de l’argent, un amant infidèle, la grossesse accidentelle d’une amie, la misogynie, la solitude, la mort sont les sujets légers légers qui parcourent LONER, arrosés d’une bonne dose de fuck it comiques et sarcastiques.

Tournant le dos aux sonorités indie folk de son premier album, I Will Not Be Afraid paru en 2014, car l’artiste se voulait plus personnelle, plus agressive, plus humoristique et plus diversifiée sur le plan sonore sur son nouvel opus, LONER met le cap sur une pop efficace et impertinente avec les synthés en première ligne. Parfois les chansons tristes ont juste besoin d’un cocktail affirme Caroline Rose. Son album risque de vous mettre une bonne cuite.

LONER est disponible depuis le 23 février chez New West Records
Ninie Peaudchien

The Noise FiguresTelepath

Telepath by The Noise Figures

Faisons donc un petit tour du côté d’Athènes et de l’épatant label Inner Ear Records, qui empile les chouettes sorties à la vitesse de la lumière. Les grecs n’ont peut-être plus de pognons, mais ils ont plein de bons groupes, à l’instar de The Noise Figures, duo électrique composé de George Nikas et Stamos Bamparis.

Telepath, leur troisième album donne à découvrir dix morceaux psyché-garage, à mi chemin entre The Black Angels et Black Rebel Motorcycle Club à leur meilleur. Guitares agressives, rythmique implacable et vocaux à l’avenant, The Noise Figures n’invente rien mais applique la recette du genre avec talent et détermination.

Parfait pour son jogging du dimanche matin… ou sa cuite du samedi soir !

noise figures - telepath

Telepath est disponible depuis le 02 mars sur le bandcamp d’Inner Ear Records
Beachboy

CMKShe Changed Her Mind

She Changed Her Mind by CMK

Contrairement à ce que souhaiteraient nous faire croire les réseaux sociaux, le bonheur est quelque chose qui ne se partage pas à la face du monde et se cultive dans l’intimité. J’aurais bien conservé pour moi le secret le mieux gardé de Lyon cette année mais ce ne serait pas rendre service ou justice à Claire Moreau Kingdom aka CMK.

Son EP  She Changed Her Mind est sorti en toute discrétion durant l’hiver et gagne à être connu au-delà de nos arcanes de traboules. On ouvre ici la porte d’un royaume feutré où il est question d’identité plurielle, d’amour, de lien et de solitude. Sept morceaux qui naviguent avec bonheur entre classique, folk et soul, avec quelques touches bossa par-ci par-là, portés par la belle voix de la compositrice. La guitare y est l’élément central et est accompagnée de percussions et cuivres élégants. Les amateurs de This Is The Kit devraient être plus que séduits par cette délicieuse aède.

CMK sera à découvrir sur scène le 25 avril à Lyon au Périscope et le 20 juin au Fil à Saint-Étienne.

CMK

She Changed Her Mind est disponible depuis le 12 février.
Ninie Peaudchien

Bill BairdGone

Gone by Bill Baird

Mais qu’est ce que le monde attend pour reconnaître le talent immense de Bill Baird ? Voilà un gars qui nous enchaîne disque sur disque depuis le début des années 2000, avec Sound Team puis sous le nom de {{{Sunset}}} avant de prendre son vrai nom pour des albums sortis à la limite du confidentiel dans un rythme effréné.

Le plus impressionnant dans l’histoire, c’est qu’à chaque fois, il nous enchante par la qualité de ses compositions aussi classiques qu’originales comme nous l’avait si bien décrit l’ami Jism en ces lieux.

C’est à nouveau le cas avec Gone et ses 9 merveilleuses chansons enregistrés en 4 jours, qui nous présente le bonhomme en songwriter mi drôle mi triste, dans les pas d’un Neil Young période Harvest ou d’un Gene Clark. Superbe, as usual !

Gone est disponible sur son bandcamp depuis le 19 mars.
Beachboy

Haley HeynderickxI Need To Start A Garden

I Need to Start a Garden by HALEY HEYNDERICKX

Après un premier EP paru sur son bandcamp en 2016, Haley Heynderickx nous offre enfin son premier album, au doux nom de I Start A Garden.

Mélange astucieux de folk et d’indie rock psychédélique, la jeune musicienne originaire de Californie, aujourd’hui installée à Portland n’est pas sans nous rappeler les premiers disques d’Angel Olsen et d’Aléla Diane, soit un savant dosage entre force et douceur, tristesse et courage.

Ses 8 compositions impressionnent par leur profondeur et l’émotion palpable qui s’en dégage que ce se soit sur des petits bijoux d’Americana comme No Face ou The Bug Collector ou sur des morceaux plus électriques tels que les magnifiques Worth It et Oom Sha La La.  Sans aucun doute, nous avons là une artiste à suivre de très, très près, qui tape déjà un grand coup avec ce magnifique album.

I Need To Start A Garden est disponible chez Mama Bird depuis le 02 mars.
Beachboy

Ajouter un commentaire