Chronique Musique

Albin de la Simone, la fleur de l’âme

Albin de la Simone / Frank Loriou / SP
Albin de la Simone / Frank Loriou / SP
Ecrit par Ninie Peaudchien

Il est de grands albums qui passent en toute discrétion. Ils ne cèdent pas aux modes, ne sont pas calibrés machines à tubes. Les taire serait pourtant une erreur, et l’on aurait tort de faire l’impasse, à cette époque des bilans de fin d’année, sur l’album L’Un de Nous dAlbin de la Simone, paru l’hiver dernier sur le label Tôt Ou tard .

Albin de la Simone est peut-être un nom qui ne vous dit rien et pourtant, il se trouve sans doute dans l’un des opus de votre discothèque. L’homme est en effet aussi musicien, producteur, auteur, compositeur ou arrangeur pour d’autres chanteurs : Vanessa Paradis, Alain Souchon, Alain Chamfort, Keren Ann, Arthur H, Jeanne Cherhal Mathieu Boogaerts, JP Nataf, Salif Keita pour n’en citer qu’une infime poignée. Autre fait d’arme, il a accompagné Iggy Pop sur scène en 2009. Ce touche-à-tout a pourtant longtemps hésité avant de se lancer et d’écrire pour lui-même, n’aimant pas trop sa voix. Fort heureusement pour nous, il a fini par changer d’avis et se décider à l’assumer.

AP/Yann Rabanier/Albin de La Simone

La pochette intrigante de son nouvel opus est signée Sophie Calle. Pour la première fois dans sa discographie, le chanteur choisit de ne pas apparaitre sur sa pochette. Pourtant, il est bien là. C’est l’ours brun selon la plasticienne et amie de l’artiste. Le visuel de la pochette répond en effet au sens du titre du disque. L’un de nous, c’est une manière de rejeter la faute sur l’autre. De se dire « Je ne sais pas lequel est zinzin, mais y en a un des deux qui ne va pas bien… », alors qu’on sait tous que c’est moi qui ne vais pas bien. […] Pour l’album, c’est « moi et les autres », « l’individu et le couple », et la pochette va dans ce sens, déclare ainsi l’artiste.

L’Un de Nous creuse le sillon de son prédécesseur Un Homme, sorti en 2013, grâce auquel l’artiste avait enfin trouvé la place et la langage qui lui convenaient. Cet équilibre avait engendré une reconnaissance critique unanime, avec à la clef le joli succès du titre Mes épaules.

Baigné de la même mélancolie, L’Un de Nous dépasse cependant les interrogations que se posaient Un Homme sur lui-même, et s’élargit aux questions du temps qui passe avec La Fleur de l’âge et Ma barbe pousse, et de l’amour sous ses différentes nuances : absolu dans Le grand amour, fidèle dans Une Femme, négligeant dans Pourquoi on pleure, exposé au danger de la tentation dans À midi on m’a dit et À quoi, perdu suite à la mort d’un enfant dans Les Chiens sans langue.

L’artiste, au « tempérament psychanalytique » affirme sur les thèmes chantés dans le disque que la vie n’est possible que lorsque l’on en reconnaît les embûches. En parler est la première étape pour pouvoir y faire face. Si mes chansons parlent de ça, c’est parce que je ne me voile pas la face sur ce que c’est de vieillir, ce que c’est que la difficulté de faire durer l’amour. Pour moi, il faut être lucide pour pouvoir avancer et il faut faire des chansons lucides pour être honnête.

Cette lucidité se retrouve dans le choix des mots qu’il utilise. À la manière d’un Mathieu Boogaerts, Albin de la Simone fait le choix de la simplicité dans ses textes, créant ainsi une poésie du quotidien, de l’ordinaire, du vécu de chacun, sans chichis alambiqués ni tournures affectées.

L’album a été composé intégralement en deux jours au piano. La quête de l’instrument idoine en amont fut minutieuse. Le chanteur finit par trouver le piano idéal et décide d’enregistrer les notes de manière étouffée, avec une couverture dans le coffre, pour coller parfaitement à la couleur qu’il souhaite donner à son disque, à savoir une atmosphère intime et toute en retenue. Plus tard, il ajoute à cette matière première des percussions, une scie musicale, des arrangements de cordes raffinés (guitare, harpe, violon, violoncelle), et les voix féminines de Vanessa Paradis sur Ado, Sabrina Sciabba sur À quoi et Emiliana Torrini sur Pourquoi on pleure.

Cette apparente simplicité dans les compositions est poursuivie sur scène. L’artiste, qui déteste les effets non nécessaires, s’y produit le plus souvent sans micro quand cela est possible, dans une mise en scène dépouillée qui met en lumière sa voix et celles des trois musiciens qui l’accompagnent (les fantastiques Maëva Le Berre, Anne Gouverneur et François Lasserre), ainsi que chacun des arrangements finement ciselés aux claviers et cordes. Des concerts d’où l’on ressort touché par tant de grâce et de finesse.

L’Un de Nous est donc le recueil en douze titres des réflexions d’un homme en pleine fleur de l’âge qui regarde sa vie, nos vies en face. Une fleur élégante et précieuse qui plie parfois face aux aléas de la vie mais ne rompt pas. Goûter à son nectar, c’est risquer Le grand amour.

Albin de la Simone sera en concert le 19 décembre à Massy et reprendra une tournée qui l’emmènera aux quatre coins de la France, Belgique et Suisse à partir du 25 janvier jusqu’au 1er mai.

 Site OfficielFacebook  

  •  
    34
    Partages
  • 26
  •  
  •  
  • 8
  •  
  •   

Ajouter un commentaire